print

Introduction

La Lettre Encyclique du Pape François signée le 3 octobre 2020 sur la fraternité et l’amitié sociale, Fratelli Tutti, a été reçue par les Pasteurs et les Fidèles comme un appel à être une Église à l’écoute et au discernement. Dans les circonstances actuelles, cette Encyclique est une invitation renouvelée à une rencontre sincère dans les relations humaines et à l’amélioration des conditions sociales et environnementales qui nous empêchent de réaliser notre dignité humaine en tant que personnes créées à l’image et à la ressemblance de Dieu. Réunis en Assemblée Episcopale, nous nous sommes souvenus de la bonté et de la miséricorde de Dieu qui nous a réunis en famille pour célébrer et renforcer notre fraternité. Reconnaissants à Dieu pour la résilience de nos populations face à la pandémie de COVID-19, nous avons toutefois été troublés par les crises sécuritaire et climatique qui menacent l’essence même de notre fraternité et de notre cohésion sociale. Comptant sur la force de l’Esprit Saint, nous prenons la résolution, dans l’esprit de Fratelli Tutti, d’affronter avec courage les défis qui sont les nôtres aujourd’hui. A la lumière de nos travaux de réflexion, ces défis peuvent être traduits en 14 points d’actions.

 

Points d’actions

 

 

  1. La justice est le fondement d’une paix durable et de l’amitié Nous décidons donc de renforcer l’unité de plaidoyer de nos Commissions Justice, Développement et Paix (CJDP) par des engagements plus efficaces avec les structures gouvernementales à différents niveaux (local, national et sous-régional) sur les questions écologiques et autres questions de justice sociale, dans une synergie avec le SCEAM et d’autres acteurs au niveau régional et international.

 

  1. De nombreuses conférences de la sous-région disposent d’Agents de Liaison Parlementaires Catholiques (en Anglais, CPLOs : Catholic Parliamentary Liaison Officers). Nous profiterons donc de l’initiative de formation du SECAM pour renforcer leurs capacités d’analyse et d’engagements politiques nationaux plus efficaces, en particulier sur les problèmes qui empiètent sur notre fraternité

 

  1. Reconnaissant les apports des divers groupes de la société civile et d’autres traditions religieuses, et particulièrement les efforts de l’Église catholique en tant que famille de Dieu, nous décidons de travailler plus étroitement avec ceux qui partagent notre philosophie et nos valeurs pour promouvoir la justice sociale et la fraternité

 

  1. Nous entendons et ressentons avec douleur les cris des communautés qui sont forcées de renoncer à leurs terres et à d’autres sources de subsistance. Nous sommes dans l’obligation de les épauler et de les aider à se donner les moyens pour avoir accès à la justice, pour voir cesser et réparer les injustices qui leur sont faites et pour sécuriser leurs terres contre l’accaparement. Nous recommandons vivement que nos structures d’Eglise dans les diocèses et les conférences mettent de l’ordre et préservent la justice et le droit dans les acquisitions foncières afin de s’assurer qu’elles se font avec le consentement libre et éclairé des communautés et que les pauvres vivant de leur terre soient adéquatement indemnisés. Fratelli Tutti est mieux prêché quand on lui donne un visage

 

  1. CERAO a publié une déclaration appelant à la réglementation des sociétés transnationales (STN) face aux nombreuses violations des droits de l’homme et à l’impunité dont elles bénéficient. Nous décidons de donner aux unités de plaidoyer des bureaux du CJDP de nos diocèses et conférences les moyens de documenter les preuves et de les faire parvenir annuellement, par le biais des secrétariats des CERAO et du SCEAM, à la session annuelle du traité des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme pour la réglementation des sociétés transnationales dans la 2ème quinzaine du mois d’octobre. Nous avons besoin de telles preuves pour réaliser le traité.

 

  1. C’est un fait connu que les plantations agro-alimentaires industrielles ne produisent pas de nourriture pour la consommation locale. De plus, l’utilisation des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) avec un excès d’engrais chimiques est un facteur majeur de la crise climatique, sans oublier qu’elle met en danger notre sécurité alimentaire et la santé des

 

Nous nous engageons à promouvoir une agriculture familiale écologique qui produit des aliments sains pour la consommation, protège nos semences locales, favorise la résilience climatique et participe à la cohésion sociale. Nous apprendrons des diocèses qui ont déjà pris les devants dans un esprit de communion fraternelle.

 

  1. Les preuves de l’impact de la crise climatique sont là sous nos yeux. Nous décidons de les documenter dans nos diocèses et conférences et de les faire remonter auprès de la cellule ecclésiale du Dialogue Africain sur le Climat (En Anglais, ACD : African Climate Dialogue) par le biais du secrétariat des CERAO en vue de la préparation de l’intervention du Saint-Siège dans la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Notre implication africaine favorisera une ambition climatique plus en faveur de l’Afrique et des îles. La session se tient dans la première quinzaine de

 

  1. Nous décidons de développer un programme de formation sur la protection pratique de l’environnement pour les écoles catholiques, les séminaires, les maisons et centres de formation, les groupes de catéchisme, les différents mouvements ecclésiaux et les agents pastoraux, en les aidant à voir le lien entre la foi et la justice sociale. Dans cette optique, nous recommandons la protection de la nature et des forêts existantes, l’engagement dans des projets de plantation d’arbres et la régénération des forêts, l’élimination et la gestion appropriées des déchets, l’utilisation judicieuse de l’eau et la protection des plans d’eau, la protection des animaux et de la vie aquatique et toute action qui vise la préservation et la mise en valeur de notre maison commune qu’est la

 

  1. Il y a beaucoup d’initiatives positives dans les différentes conférences en faveur de la fraternité et du bien-être humain, de la justice écologique et de la consolidation de la Nous recommandons une collaboration plus étroite entre les conférences afin de relier ces initiatives pour un plus grand impact régional.

 

  1. Dans l’esprit de Fratelli Tutti, nous recommandons la formation de nos agents pastoraux pour qu’ils acquièrent une intelligence culturelle afin de les rendre sensibles aux normes et au mode de vie des autres.

 

  1. Nous recommandons d’adresser un message de solidarité et de poser des actes de solidarité envers les pays de la sous-région touchés par la violence et l’insécurité pour leur témoigner notre compassion fraternelle.

 

  1. Nous décidons, dans l’esprit de la fraternité épiscopale, d’honorer nos engagements financiers pour faciliter le bon fonctionnement du Secrétariat des CERAO et de ses organes

 

  1. Puisque la communication est l’huile qui lubrifie le moteur de la fraternité humaine, nous décidons d’améliorer le réseau entre les évêques, les diocèses et les conférences. En outre, nous recommandons le renforcement et la modernisation de l’appareil de communication des

 

  1. Nous décidons de revoir le plan stratégique des CERAO pour l’aligner sur les réalités et le contexte