print

Plus tôt cette semaine, l’AGENCE D’INFORMATION RECOWACERAO a publié un rapport sur les mesures préconisées par un évêque nigérian. Aujourd’hui, notre équipe News a été attirée par la déclaration faite par la conférence épiscopale sur cette maladie mortelle.

Informés par des informations faisant état de la propagation rapide des coronavirus dans le monde, y compris en Afrique, les évêques catholiques du Ghana ont, dans une déclaration collective, appelé les catholiques de ce pays d’Afrique de l’Ouest à prendre des mesures préventives qui les empêcheraient de contracter le COVID-19, le maladie causée par le virus.

En particulier, les évêques ont demandé aux catholiques de recevoir la sainte communion dans la main plutôt que dans la langue, une démarche similaire à celle prise par l’archevêque de l’archidiocèse de Lagos au Nigéria où le premier cas de COVID-19, la maladie causée par le virus, a été confirmé pour la première fois en Afrique subsaharienne.

Dans la déclaration du mardi 3 mars signée par le président du GCBC, l’archevêque Philip Naameh, les prélats ordonnent aux ministres et ministres extraordinaires de la Sainte Communion “de se laver les mains ou d’utiliser un désinfectant avant et après la distribution de la Sainte Communion”.

“Évitez les poignées de main et l’embrassement pendant Kiss of Peace”, ont exhorté les évêques dans la déclaration de trois pages publiée en consultation avec la Direction de la santé du Secrétariat national catholique (NCS).

Alors que les gouvernements du monde entier se démènent pour contrôler la propagation du virus mortel au milieu des confirmations croissantes du virus en dehors de la Chine, il y a au moins 93 000 cas de COVID-19 à travers le monde.

Conscients des difficultés rencontrées pour trouver un remède ou un vaccin contre le virus, les prélats catholiques du Ghana ont conseillé aux citoyens de se concentrer sur des mesures préventives en disant: «Se laver les mains fréquemment en utilisant du savon et de l’eau ou un désinfectant pour les mains à base d’alcool».

“Lorsque vous toussez et / ou éternuez, couvrez la bouche et le nez avec un coude ou un tissu fléchi – jetez le tissu immédiatement et lavez-vous les mains avec du savon et de l’eau”, ont déclaré les évêques et ajouté: “Si vous avez de la fièvre, de la toux, des éternuements, un mal de gorge et / ou des difficultés à respirer, consultez un médecin tôt et partagez vos antécédents de voyage avec votre professionnel de la santé. »

Lors d’une rencontre avec une personne présentant des signes COVID-19, les prélats mettent en garde: «Gardez une distance d’au moins un pas (un mètre)».

Dans le Nigéria voisin, l’archevêque Alfred Adewale Martins de Lagos a temporairement suspendu le signe de la paix par des poignées de main et des câlins et la réception de la Sainte Communion sur la langue aux côtés d’autres directives.

Les coronavirus sont une famille de virus connus pour provoquer des maladies allant du rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Plusieurs coronavirus connus circulent et provoquent des maladies chez les animaux.

Un événement de débordement se produit lorsqu’un virus, connu pour circuler chez les animaux, se révèle avoir été transmis aux humains en raison d’un contact accru entre les animaux et les humains. COVID-19 est un nouveau coronavirus qui a été confirmé pour la première fois dans la province de Wuhan en Chine à la suite de rapports faisant état d’une série de cas de pneumonie.

xxxxxxxxxxxxxxx

Earlier this week RECOWACERAO NEWS AGENCY published a report on the measures advocated by a Nigerian bishop. Today, our News crew got attracted by the declaration made by the episcopal conference on this life-threatening sickness.

Informed by reports of the rapid spread of coronavirus around the world including Africa, the Catholic Bishops in Ghana have, in a collective statement, called on Catholics in the West African country to take preventive measures that would save them from contracting COVID-19, the disease caused by the virus.

In particular, the Bishops have asked Catholics to receive Holy Communion in the hand instead of the tongue, a move similar to that taken by the Archbishop of Nigeria’s Lagos Archdiocese where the first case of COVID-19, the disease caused by the virus, was first confirmed in sub-Saharan Africa.

In the Tuesday, March 3 statement signed by GCBC President, Archbishop Philip Naameh, the Prelates direct the Ministers and Extraordinary Ministers of Holy Communion “to wash their hands or use sanitizer before and after distributing Holy Communion.”

“Avoid handshakes and embracing one another during Kiss of Peace,” the Bishops have urged in the three-page statement issued in consultation with the Health Directorate of the National Catholic Secretariat (NCS).

With governments around the world scrambling to control the spread of the deadly virus amid increasing confirmations of the virus outside China, there are at least 93,000 cases of COVID-19 across the globe.

Cognizant of the challenges in finding a cure or vaccine for the virus, the Catholic Prelates in Ghana have advised citizens to focus on preventive measures saying, “Clean hands frequently by using soap and water or alcohol-based hand rub.”

“When coughing and/or sneezing, cover mouth and nose with flexed elbow or tissue –throw tissue away immediately and wash hands with soap and water,” the Bishops have advised and added, “If you have fever, cough, sneezing, sore throat and/or difficulty breathing, seek medical care early and share previous travel history with your healthcare provider.”

In an encounter with a person exhibiting COVID-19 signs, the Prelates caution, “Keep a distance of at least one step (one meter).”

In neighboring Nigeria, Archbishop Alfred Adewale Martins of Lagos temporarily suspended the Sign of Peace through handshakes and hugs and the receiving Holy Communion on the tongue alongside other directives.

Coronaviruses are a family of viruses that are known to cause illnesses ranging from common cold to more severe diseases such as Middle East Respiratory Syndrome (MERS) and Severe Acute Respiratory Syndrome (SARS). Several known coronaviruses circulate and cause disease in animals.

A spill-over event occurs when a virus, known to circulate in animals, is found to have been transmitted to humans due to increased contact between animals and humans. COVID-19 is a novel coronavirus that was first confirmed in Wuhan Province China following reports of a series of cases of pneumonia.

Latest posts by Rev. Fr. George Nwachukwu (see all)